Comment chauffer son logement ?

Et si l’année 2021 était le moment opportun pour se lancer dans des changements de chauffage ? Avec des alternatives de plus en plus écologiques et économiques, soutenues par des aides de l’État, passer au chauffage green n’a jamais été aussi simple.

Faire des économies de chauffage

On le sait, se chauffer coûte cher et les déperditions de chaleur peuvent encore alourdir la facture. Le chauffage est donc un poste majeur de dépense et un pilier de la rénovation énergétique de la maison. Exit donc les vieilles chaudières au fioul qui consomment et polluent outre mesure, la tendance est maintenant aux poêles à bois et aux chaudières à haute performance, comme les chaudières à gaz condensation ou les chaudières à gaz basse température.

Barbara Pompili, la ministre de l’Écologie, s’est d’ailleurs fixé comme objectif la suppression des chaudières au fioul pour 2030. Ce changement peut être bénéfique tant pour l’écologie que pour le porte-monnaie ! En effet, selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), le chauffage représente, en moyenne, 60 % des dépenses énergétiques des ménages français.

Certains professionnels l’ont bien compris et se veulent acteurs de cette tendance. Ainsi, Les Professionnels du Chauffage met régulièrement à jour son catalogue avec toutes les innovations, écologiques et économiques du marché. Les poêles à bois, notamment, génèrent de la chaleur à l’intérieur d’un logement grâce à des énergies renouvelables. 

Et ils apportent également des conseils pratiques sur ces nouvelles formes de chauffage. En plus des économies financières, son faible impact environnemental est particulièrement apprécié. Les chaudières gaz à condensation disposent quant à elles de très bonnes performances énergétiques, puisqu’elles peuvent consommer jusqu’à 20 % de moins que les chaudières classiques. Si ces chauffages peuvent être plus chers à l’achat, leur prix élevé est rapidement rentabilisé par la diminution des factures d’énergie mensuelles ou annuelles.

Des aides de l’État, pour inciter aux changements

Avec la volonté d’initier une politique énergétique plus verte, l’État joue également son rôle dans la révolution énergétique. Avec de nombreuses aides financières, les pouvoirs publics cherchent à inciter les ménages français à privilégier des solutions de chauffage plus écologiques et moins énergivores.

Tout d’abord, si un projet concerne une amélioration énergétique, le foyer bénéficiera de la TVA à taux réduit (5,5 % au lieu de 20 %). Ensuite, MaPrimeRenov’ est une prime gouvernementale qui permet,  selon le revenu des ménages et les travaux engagés, d’inciter les Français à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, avec à la clé la promesse de faire diminuer votre facture d’énergieL’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) propose également des aides aux propriétaires les plus modestes. Ces aides gouvernementales peuvent même atteindre 90 % du montant total des travaux, pour les ménages aux revenus les plus faibles, comme l’a expliqué la Ministre du Logement Emanuelle Wargon.

Outre ces aides de l’État, les professionnels du chauffage s’impliquent également de plus en plus, avec la volonté d’apporter leur pièce à l’édifice de la révolution énergétique. De plus en plus formés, de mieux en mieux équipés et de plus en plus pédagogues sur le sujet, leur rôle est grandissant et finalement, ce sont eux les interlocuteurs privilégiés des foyers français.

Changer un système de chauffage vétuste, c’est donc la garantie de réaliser d’importantes économies sur le long terme, mais également de faire un geste pour la planète. Alors, pourquoi hésiter ?

<em>Modifier Article</em> Chauffer son logement sans polluer ni trop dépenser, c’est possible !

Remplissez le formulaire et obtenez le